Résumé du derby AOCC - FCOT

AOCC - FCOT : 1-0 Vainqueur d’une rencontre de bon niveau, les Avoinais assument, un peu plus encore, leur statut de favori. Mais le FCOT n’a pas à rougir.

Tout était programmé pour qu'une belle soirée de football ait lieu hier soir au stade Marcel-Vignaud : une enceinte copieusement garnie, une belle ambiance grâce aux nombreux supporters présents et surtout un derby qui s'annonçait alléchant entre l'AOCC et le FCOT, surprenant promu. 

Dès les premières secondes, les Avoinais se mettaient en évidence. Sur coup franc, Gaye manquait " l'immanquable ", surpris d'être en aussi bonne position. S'en suivait une longue période d'observation, symptomatique d'un derby. Comme si l'occasion manquée avait rappelé aux deux équipes que le danger pouvait venir à tout moment.

Gaye encore excellent

Petit à petit, l'Ouest Tourangeau réagissait. Timidement d'abord, avec cette frappe sans danger de Traoré. Puis, Pinheiro, des trente mètres, obligeait Khacime à une exceptionnelle parade. La réponse de l'AOCC ne se faisait pas attendre : la tête plongeante de Gaye frôlait le poteau ; puis, Guerin voyait son but refusé pour hors-jeu.
Impossible en tout cas de déceler la prétendue différence de niveau entre l'expérimenté et le promu. Preuve d'un premier acte engagé de très grande qualité.
A la reprise, les hommes d'Armand Raimbault reprenaient tambour battant. Briaux mettait le feu à la défense visiteuse, mais son centre tendu ne trouvait pas preneur. Puis, les locaux se voyaient, pour la deuxième fois de la rencontre, refusé un but sur coup franc… Il semblait, cette fois, valable. Il y avait également ces frappes de Xhemo, puis Wendling qui mettaient Langlois à contribution.
Bref, l'AOCC dominait, poussait, mais ne concrétisait pas. En souffrance, les joueurs de Najib Chaddi finissaient par craquer logiquement. Sur une frappe puissante de Xhemo, le portier tourangeau ne pouvait que repousser dans les pieds de Gaye qui saisissait l'opportunité (1-0, 76e).
Ce même Gaye, encore excellent hier soir, était tout proche d'un doublé dans la foulée. Les visiteurs, dos au mur, tentaient de repartir de l'avant, sans succès. Le club de l'Ouest Tourangeau tombait sur un bloc regroupé, qui, comme souvent depuis le début de la saison, ne craquait pas.
Pour la troisième fois de suite, l'AOCC s'impose à domicile sans prendre de but. Des statistiques à la hauteur des ambitions du club. Oui, la formation avoinaise est bien l'un des grands favoris de cette poule…
Le FCOT, malgré la défaite, n'aura, lui, pas démérité et aura tenu la dragée haute à un adversaire de haut tableau. Encourageant donc, malgré tout.

 

Armand Raimbault (entraîneur de l'AOCC) : « C'était compliqué. Physiquement, c'est difficile d'enchaîner trois matchs à la maison car il faut faire le jeu. J'appréhendais un petit peu. On aurait pu se rendre le match facile en marquant d'entrée. Je suis content pour les gars, on est solide et en plus on est efficace… » 
Najib Chaddi (entraîneur FCOT) « Il n'y a pas de frustration mais de la déception pour le groupe qui n'a pas été récompensé. Sur la première mi-temps, je pense qu'on mérite de mener au score… Cela se joue à pas-grand-chose… et ensuite, sur une erreur individuelle. On a été largement à la hauteur d'un favori à l'accession. Oui, dans le contenu, on a été très proche de notre adversaire… »

 

Source : http://www.lanouvellerepublique.fr/